Artistes

Raphaëlle de Groot

Occurrence

Avec l’exposition Entre mer et terre, Raphaëlle de Groot façonne la seconde phase d’une expérience artistique ancrée dans son séjour en Minganie entre 2016 et 2017. Sous une forme installative, elle engage métaphoriquement la figure de l’archipel articulant la pluralité des voix écoutées en Minganie (Innus, Paspéyas et Cayens). À travers le déploiement de différents objets et images, l’artiste interroge les relations entre les milieux humains, culturels ou identitaires et l’univers matériel. Elle se penche ici sur la matérialité : l’image imprimée s’avère un objet malléable qui se découpe, se coud, se plie et se déplie, s’use, s’installe et s’épand dans l’espace. Établissant des ponts entre le vivant et le non vivant, de Groot reconfigure nos rapports au monde, créant un archipel matériel et sensible tissé de relations aussi essentielles qu’invisibles.

Œuvre(s) exposée(s) :
Garde-penser (2019)
« La peau ne meurt jamais » (2019)
Subsistances (2017)