Cette 15e biennale s’articule en trois volets. Le premier correspond à l’exposition centrale du quartier général (QG), axée sur le travail de 23 artistes et présentée dans deux lieux, soit la Galerie de l’UQAM et VOX, centre de l’image contemporaine. Le deuxième volet consiste en 14 expositions individuelles déployées dans plusieurs quartiers de la ville, auquel s’ajoute, pour le troisième volet, une exposition de documents présentée à Artexte.

 

Photo : Zanele Muholi, Miss D’vine I, de la série Miss D’vine, 2007. © Zanele Muholi

DE QUOI L’IMAGE EST-ELLE LE NOM ?

LE MOT DU COMMISSAIRE

L’image photographique fixe ou animée est devenue, avec l’essor des nouvelles technologies, omniprésente dans la vie quotidienne. Les prises de vue ont envahi le Web et les réseaux sociaux, autant de nouveaux médias qui ont donné à la photographie une incroyable ubiquité et une place de choix dans les pratiques de tout un chacun. La définition traditionnelle de l’image photographique, envisagée comme la reproduction du réel, est aujourd’hui décomposée, recomposée, questionnée. L’image, ce document du quotidien, est-elle encore marqueur de réalité ? Est-elle la capture objective du monde à un instant T ? Est-elle symbole ou symptôme dans la culture contemporaine ?

Pour l’édition 2017 de MOMENTA, je propose d’explorer la notion de pièce à conviction photographique et vidéographique sous ses aspects les plus variés. Si la caméra voit mieux que l’œil, c’est l’artiste qui, en dernier ressort, imprime à l’image du monde son propre point de vue, son intuition, son désenchantement. Ainsi, je souhaite questionner le statut de l’image fixe ou en mouvement comme témoin du réel, et m’intéresser au caractère fantasmé et sublimé de la réalité. Les artistes que nous avons réunis ici nous invitent donc à ne pas accepter sans critique le témoignage de la photographie ; à la questionner ; en somme, à nous demander De quoi l’image est-elle le nom ?

AMI BARAK | COMMISSAIRE INVITÉ


EXPOSITION CENTRALE 

23 ARTISTES + 2 LIEUX

Articulée autour du principe du dit et du non-dit à l’œuvre dans le traitement contemporain des images fixes et animées, l’exposition centrale réunit le travail de 23 artistes. Ils explorent et questionnent à leur manière la frontière poreuse entre réalité et imaginaire à travers des enjeux complexes tels que l’identité, le territoire, l’histoire et le temps.  

Galerie de l'UQAM

Adel Abdessemed (France)

Luis Arturo Aguirre (Mexique)

Seung Woo Back (Corée)

Yto Barrada (Maroc)

Dora Budor (Croatie)

Sara Cwynar (Canada)

LaToya Ruby Frazier (États-Unis)  *aussi chez VOX

Nelson Henricks (Canada)

Camille Henrot (France)

Risa Horowitz (Canada)

Boris Mitić (Serbie)

Nadia Myre (Canada)

 

VOX

Mircea Cantor (Roumanie)

Samuel Fosso (Cameroun)

Pascal Grandmaison (Canada)

Terrance Houle (Canada)  *aussi à la Galerie de l'UQAM

Frédéric Lavoie (Canada)

Hanna Liden (Suède)

Liu Yue (Chine)

Moshe Ninio (Israël)

J.D. ’Okhai Ojeikere (Nigeria)

Joshua Petherick (Australie)  *aussi à la Galerie de l'UQAM

Kim Waldron (Canada)

 


EXPOSITIONS INDIVIDUELLES

14 ARTISTES + 10 LIEUX

CENTRE CLARK 

Zanele Muholi (Afrique du Sud)

DAZIBAO

Akram Zaatari (Liban)

FONDERIE DARLING

Erin Shirreff (Canada)

GALERIE B-312

Artie Vierkant (États-Unis)

Jin-me Yoon (Canada)

MAISON DE LA CULTURE FRONTENAC

Matan Mittwoch (Israël)

Jonas St. Michael (Canada)

MUSÉE D’ART CONTEMPORAIN DE MONTRÉAL

Taryn Simon (États-Unis)

MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE MONTRÉAL

Meryl McMaster (Canada)

MUSÉE McCORD

Jayce Salloum (Canada)

OCCURRENCE

David Hartt (Canada)

Anne-Marie Proulx (Canada)

OPTICA

Valérie Mréjen (France)

Melik Ohanian (France)

 


EXPOSITION DE DOCUMENTS

ARTEXTE

David Hartt (Canada)

Nelson Henricks (Canada)

Micah Lexier (Canada)

Valérie Mréjen (France)

Erin Shirreff (États-Unis)



Chloë Lum & Yannick Desranleau I really I want Time for A lie – I want, 2016. Avec l'aimable autorisation de la Galerie Hugues Charbonneau. © Chloë Lum & Yannick Desranleau

Chloë Lum & Yannick Desranleau
I really I want Time for A lie – I want, 2016. Avec l'aimable autorisation de la Galerie Hugues Charbonneau. © Chloë Lum & Yannick Desranleau

PROGRAMMATION SATELLITE

 

PARCOURS ART PUBLIC

Présenté par Art public Montréal, un parcours photographique se déploie à travers la ville. Il est constitué de plus d’une trentaine de photographies d’artistes québécois intégrées à l’architecture des bâtiments publics de la métropole, qui sont recensées dans le répertoire Web Art Public Montréal.


EXPOSITIONS SATELLITES

Pour prolonger la réflexion sur la polysémie de l’image, 7 galeries privées présentent les oeuvres d'artistes en lien avec la thématique de la biennale. 

ELLEPHANT

Elena Willis 

Galerie Antoine Ertaskiran

Dominique Pétrin

Galerie Hugues Charbonneau

Maria Hupfield, Chloë Lum & Yannick Desranleau

Galerie Simon Blais

Bertrand Carrière

Galerie Trois Points

Natasha Niederstrass

Patrick Mikhail Galerie

Velibor Božović, Jinyoung Kim, Thomas Kneubühler, David K. Ross

Pierre-François Ouellette art contemporain

 Chih-Chien Wang